Aller au contenu
064/36.91.31
Espace client
Conclure une assurance auprès des agences : que dire des protections juridiques ?
Les contrats d’assurance sont de plus en plus nombreux et diversifiés de nos jours. De nombreux prestataires de services en ligne se targuent d’ailleurs de proposer les meilleures offres. L’engouement des agences d’assurance est tel qu’actuellement c’est un travail de titan de trouver de bons contrats. C’est surtout le cas pour les assurances protections juridiques. Pour ce faire, il faut surtout éviter de comparer les prix, mais plutôt de veiller à la qualité des prestations avant tout. Mais quels sont donc les droits qu’un preneur d’assurance peut espérer avoir avec ce type d’engagement ?
Définir ce qu'est la protection juridique
Lors de la conclusion d’un contrat, les preneurs d’assurances mettent les pieds dans une large possibilité de droit ; dont la protection juridique est la plus importante. La plupart ne le savent pourtant pas. Ainsi, ne vous laissez pas berner par des primes moindres, prenez plutôt attention à quelques points pour trouver la meilleure offre disponible sur le marché.
La protection juridique est un volet qui prend en charge le paiement et le règlement des problèmes dans le cas où vous aurez à faire appel à une institution judiciaire pour faire valoir vos droits.
1.         Le choix de l’avocat
Toute assurance de protection judiciaire est dans l’obligation de couvrir les frais d’avocat. Il appartient aux preneurs d’assurance de choisir n’importe quel conseiller juridique sans aucun contrôle venant du prestataire de service. La seule obligation de l’assureur reste certainement la notification de l’assuré si un cas de conflit d’intérêts se présente.
2.         Le règlement à l’amiable
Avant toute procédure juridique, une étape de règlement à l’amiable est nécessaire. Ainsi, si vous vous trouvez face à un tiers qui refuse de payer le remboursement des dégâts matériels après un accident, une assurance protection juridique peut prendre en charge cette étape.
3.         Les frais de justice
Et si le règlement à l’amiable ne permet pas de résoudre la situation, il reste alors la poursuite en justice. Pour cette démarche, les frais de justice et de courriers peuvent être remboursés par l’assurance protection juridique.
Les limites du droit à la protection juridique par les assurances
Il existe pourtant des limites à cette assurance protection juridique, non dans sa forme, mais dans la libération des fonds. En effet, le remboursement donné par les agences d’assurance n’est pas toujours à la hauteur des pertes financières versées pendant toute la durée de la procédure.
Pour protéger les assureurs contre les abus, une somme maximale des frais de justice est imposée par la loi. Selon les textes, la prime pour une assurance minimale ne doit pas excéder un certain plafond. En revanche, si le preneur d’assurance a souscrit à des garanties supplémentaires, ce dernier peut avoir droit à une prime plus significative.
Par ailleurs, pour faire appel à un assureur dans le règlement des litiges juridiques, il faut recourir à son intervention dès le début de la procédure. En effet, si les agences ne sont pas intervenues dans toutes les étapes de la procédure, y compris le règlement à l’amiable, il se pourrait que celles-ci refusent la libération des fonds de remboursement aux frais de justice.
Retourner au contenu